Inscription

Anna Sommer illustre La Petite Lanterne

C’est parti pour une nouvelle saison de La Petite Lanterne! Lancée en 2015 par son aînée, La Lanterne Magique, cette activité propose aux 4-6 ans de vivre en famille un éveil au cinéma. L’initiative connaît un succès éclatant, auquel l’illustratrice Anna Sommer prête son talent: son art du papier découpé s’accorde parfaitement au concept d’éducation à l’image de La Petite Lanterne, qui allie découverte du cinéma en salles et activités sur Internet.

Illustratrice et auteure suisse confirmée, Anna Sommer crée des romans graphiques, des livres pour enfants, sans oublier des illustrations pour différents quotidiens et magazines. Grâce à sa maîtrise des papiers découpés, elle offre à La Petite Lanterne un univers visuel fait-main d’une grande originalité.
«Je découpe tous les éléments sur des papiers de couleur. Au lieu du crayon, je dessine avec un cutter et ça m’offre une grande liberté: en plaçant les différents éléments, je peux tester toutes sortes d’expressions. J’ai tout de suite été emballée par La Petite Lanterne, non seulement parce que c’est essentiel d’initier les enfants au cinéma, mais aussi parce que cela impliquait de créer des jeux pour le Web, ce qui constitue pour moi un nouveau champ d’exploration artistique.»

Destinée aux 4-6 ans et à leurs parents, frères et sœurs ou grands-parents, La Petite Lanterne est une activité inédite de sensibilisation au cinéma. Pour Anna Sommer, l’enjeu était de s’adresser à la fois aux enfants et aux adultes, car La Petite Lanterne a non seulement pour but de permettre aux plus jeunes de se constituer une première culture cinématographique et des capacités nouvelles d’exploration du monde, mais aussi de soutenir les parents dans leur rôle éducatif, en leur fournissant les moyens d’accompagner leurs enfants dans une pratique raisonnée de l’audiovisuel.
«Pour les enfants, je forme des images où il y a une multitude d’éléments à découvrir, mais toujours en racontant une histoire: c’est très important pour que les adultes se sentent également concernés. J’ai aussi choisi de mettre en scène des personnages humains et des animaux, parce qu’ils donnent un côté ludique aux images, en cherchant à chaque fois un rapport avec le cinéma. Par exemple, le pingouin symbolise le noir et blanc, le hibou, avec ses grands yeux, le fait d’être dans le noir lorsqu’on regarde un film…»

Au nombre de trois par année, les séances de La Petite Lanterne abordent chacune un thème spécifique, comme le rôle de la musique dans les films, la diversité de la planète «cinéma» ou les émotions grand écran. Lors de chaque séance, petits et grands sont accueillis par un·e «ciné-explorateur·trice» qui, au moyen d’extraits de films, les guide à travers la magie du cinéma, avant de leur faire découvrir un programme de courts-métrages, qu’ils apprécient d’autant plus grâce aux acquis de la première partie. Enfants et parents sont ensuite invités à poursuivre cette découverte du cinéma sur www.petitelanterne.org, où ils peuvent mettre en pratique ce qu’ils ont appris lors des séances.
«Ces jeux sont vraiment passionnants, parce qu’ils sont basés à la fois sur les contenus des films et les expériences de spectateur. Réaliser ces jeux pour La Petite Lanterne a constitué un travail au long cours. Il a notamment fallu les tester avec des enfants pour qu’ils ne soient ni trop simples ni trop compliqués.»

La Petite Lanterne s’adresse donc aux plus jeunes selon une démarche respectueuse de leur sensibilité et de leur intelligence, pour apprivoiser le cinéma sur grand écran en toute confiance. Un concept unique et complet d’éducation à l’image, auquel l’art du papier découpé à nul autre pareil d’Anna Sommer sied à merveille.

Anna Sommer répond volontiers à vos demandes d’interviews.

Photos et visuels disponibles sur www.petitelanterne.org/presse

INFOS PRATIQUES
Lancée en 2015, La Petite Lanterne s’étend aujourd’hui à 31 villes en Suisse romande, en Suisse alémanique et au Tessin.

En Suisse romande, La Petite Lanterne existe à:
Aubonne, Bienne, Carrouge (VD), Colombier, Cossonay, Delémont, Fribourg, Genève, La Chaux-de-Fonds, Lausanne, Martigny, Morges, Neuchâtel, Nyon, Sierre, Vevey et Yverdon-les-Bains.
Dans certaines villes, les séances de La Petite Lanterne commencent 15 minutes après celles de La Lanterne Magique. Ainsi, après avoir amené leurs aîné·e·s au club de cinéma des 6-12 ans, les 4-6 ans peuvent aller à La Petite Lanterne avec leurs parents.

L’entrée coûte CHF 10.- par personne,
CHF 5.- sur présentation de la CarteCulture.

Réservations sur www.petitelanterne.org

Contact:
Raphaël Chevalley
r.chevalley@lanterne.ch
032 723 77 15

CORONAVIRUS: plan de protection et séances En savoir plus